Les Vendredi Défis ça se passe comme ça chez Marilyse Trécourt – Ecrivain
(Hier soir, 19 h) :

– Dis Lili, pour mon groupe Réécris ta vie tu voudrais pas faire le défi de demain matin ?
– Pour demain matin ? Et tu me dis ça à 19 h ? 🤣😂 Ok, challenge accepted !

J’ai donc pensé à plusieurs trucs un peu fous, mais celui qui m’a semble le plus dingue, c’était… de ne rien faire !
Je ne te parle pas de prendre un temps pour toi, où tu vas regarder une série, prendre un bon bain chaud ou te balader dans la nature. Non, non. Ne rien faire du tout, c’est autre chose.

Ne rien faire du tout, c’est être simplement avec soi-même, ressentir tout simplement le monde autour de nous et notre monde intérieur.
Quand on ne fait rien, le cerveau lui, continue à fond et il a toute la place qu’il souhaite. Aussi, ce temps off est nécessaire pour recharger les batteries, nous aider à faire face à un problème, trouver des solutions et être plus créatifs.
Curieusement, les résultats pourront vous surprendre, car il est possible qu’une idée surgisse, une solution à un problème, ou encore un calme intérieur soudain.

On essaie ensemble ? 😍😍On y va, et voici concrètement la marche à suivre :
– pas de téléphone
– pas de musique
– pas d’internet
– pas de livres ou magazine
– pas de paysages magnifiques (ni de mojito, bien-entendu 😛)

Pendant 5 minutes, je me mets dans un endroit agréable pour moi, dans une position agréable. Et puis, j’observe autour de moi avec tous mes sens :
– ce que je vois (les couleurs, les textures, l’architecture, les objets, les personnes, si je suis dehors ou dedans, etc…)
– ce que j’entends (oiseaux, voitures, des gens qui discutent, bruit de ventilation, du silence etc…)
– ce que je sens avec mon nez (souvent plus subtil, mais il peut y avoir des odeurs qui arrivent à vos narines délicates)
– ce que je perçois dans ma bouche (assez subtil aussi, surtout si nous n’avons rien en bouche, mais essayons toujours 😉 )
– ce que je perçois sur ma peau, ce que je ressens (une brise de fraîcheur, de la chaleur, le tissu de mon vêtement qui peut contraster avec les parties découvertes de mon corps, etc…)

Et puis, j’observe ce qu’il se passe à l’intérieur de moi :
– mes sensations, mes perceptions intérieures
– mes pensées, que je laisse vagabonder à leur guise. Si je pars trop loin, je reviens tout simplement à mon corps en pensant à mes pieds ou à mon ventre par exemple.

Tout est parfait dans l’instant, alors laissons-nous porter par le moment et recommençons demain 😉

Dis-moi tout :
C’était facile à faire pour toi ? Qu’as-tu ressenti ?